L'art de culpabiliser

Publié le par SM

 

 

541326_319945604770643_1278635929_n.jpg

 

 

Voilà mon constat d'aujourd'hui.

Ma meilleure amie me reproche depuis quelques mois de ne plus être comme avant, surtout depuis mon déménagement à quatorze kilomètre d'elle. Donc forcement nous ne sommes plus si proche qu'avant, nos vies respectives font ,qu'en plus de ce départ , nous nous voyons moins.

Il y a quelques mois nous avons eu une discussion sur le fait que je ne me confiais plus, je ne riais plus comme avant, bref elle ne retrouvait plus la fille d'avant. Soit,  je lui confirme sans hésitation que j'ai changé , même moi je ne me reconnais plus, triste, plus renfermée, un choix ou pas, ma nouvelle transformation, une envie de me protéger peut-être... Peut-être que je me cherche qui sait!!! A force de faire rire les gens était une façon de camoufler mon mal-être par rapport à ce poids , puis le fait d'arriver dans un autre lieu , je ne voulais pas faire les mêmes erreurs qu'avant, la fille joyeuse qui met de l'ambiance mais qui se retrouve seule quand cela ne va pas... je n'en sais rien, je ne dis pas  que j'aime ce nouveau moi, j'ai juste l'impression de me découvrir, et puis je me pose des tas de questions genre "les gens viennent vers moi pour mon coté amusant, mon écoute, moi?"

Il y a quinze jours nous avons eu une autre conversation car ayant vu une voisine que je cotoie souvent car nos filles sont inséparables, elle ne cesse de me dire qu'elle n'est pas une femme bien  bla bla bla ... et que toute manière je me fais tourner la tête par cette personne... Or cette dernière ne m'a jamais parlé de mon amie, et puis suis assez grande pour me défendre ! Elle pense que mon changement , cette distance entre nous vient de cette femme or c'est faux et j'ai beau le lui expliquer elle s'entête à penser le contraire.

Hier je reçois un texto : "ça y est tu as pris tes distances avec moi "

QUOI??!!!!!

Je ne crois pas non, depuis une semaine je suis sous anxiolytique , je sors très peu de chez moi, sauf pour les courses et le boulot, et puis tu as eu une semaine de congés tu aurais pu venir me voir et là BING m'en suis prise plein la tête " oui il n'y a pas que toi qui est mal j'ai eu une semaine d'atroces migraines j'ai pas eu un instant à moi, il fut un temps ou tu m'appelais alors arrête de te raconter des histoires et vouloir me faire retomber la faute sur moi, c'est pas moi qui me cherche...

Là je reste sans voix. Oui certes j'ai changé je l'ai toujours dit , mais j'ai changé avec tout le monde ma famille , mon boulot tous!

Et  je culpabilise un peu .... puis je me souviens que si je ne me déplaçais pas pour la voir , bah elle ne venait pas me voir, puis elle s'est rapprocher de notre collègue commune, je ne lui en veux pas, c'est compréhensible  . Et puis j'apprends hier (merci facebook) qu'en fait pendant sa semaine de vacances , elle voyait l'autre souvent, même hier elles sont sorties ensemble....

Et moi comme une bleue , je tombe dans le cliché de moi , la fille mauvaise, alors que finalement elle se tape de mes états d'âmes.

Finalement j'avais matière à changer

Même si je ne me reconnais plus, je crois que je ne vais faire aucun effort pour redevenir celle d'avant, finalement le nouveau moi est plus triste mais VRAI!

Commenter cet article

Aurélie'S LAND 04/12/2012 05:59


Je n'aime pas les reproches surtout si celle qui les fait pourrait se les adresser à elle-même !
Oublie là !